Groupe Sycomore

Patrice Douchet, a souhaité soutenir dans le cadre d’un partenariat sur le long terme des compagnies qui partagent un vif intérêt pour les textes d’aujourd’hui. Ces équipes artistiques sont engagées en création sur les auteurs d’aujourd’hui et sont impliquées à la fois dans la recherche autour de la jeunesse comme dans l’action artistique et en particulier les projets liés au territoire. Ces jeunes artistes sont déjà repérés et ce groupe sera une opportunité pour eux de structurer leur projet en lien avec une équipe professionnelle aguerrie. Le Théâtre de la Tête Noire propose une déclinaison de propositions en considération des besoins financiers, humains et matériels, tout en favorisant la recherche artistique, le lien avec les publics et l’accompagnement dans une perspective de développement ultérieur des équipes artistiques émergentes : Accueil en résidence et programmation, coproduction, partage des compétences, intégration du comité de lecture, participation au collectif artistique de Text’Avril, journées de réflexion sur les pratiques artistiques…

Les 5 compagnies

Bobine etc... (45)
La PeTiTe CompAgnie (37)
Collectif Mind the gap (45)
Compagnie de l’œil Brun (28)
Serres Chaudes (45)

Télécharger le dossier de presse


Bobine etc...

Direction artistique : Marjolaine Baronie et Myriam Attia
Dernières créations : Anatole et Alma de Sabine Tamisier, mise en scène de Marjolaine Baronie, spectacle tout public à partir de 7 ans, coproduction du Théâtre de la Tête Noire TOC TOC à la porte de la petite maison..., mise en scène Myriam Attia, Spectacle tout public à partir de 18 mois.

Créée en 2003, la compagnie bobine etc. s’attache à une pratique artistique pluridisciplinaire, liant démarche de création (spectacle vivant, lectures, performances,...) et stages d’initiation (ouverts à tous, en maison de quartier, centre de demandeurs d’asiles, écoles, centre d’alphabétisation, auprès de publics empêchés...). Recentré autour de l’écriture contemporaine et du jeune public avec le travail de ses deux directrices artistiques : Myriam Attia et Marjolaine Baronie, bobine etc. poursuit cette démarche singulière de liaison entre création artistique et actions culturelles et de sensibilisation. Bobine etc. est soutenu par la ville d’Orléans, la Fondation Julienne Dumeste et le collectif 108.

La PeTiTe CompAgnie

Direction artistique : Tiphaine Guitton
Reprise création : Le Petit Chaperon Rouge de Joël Pommerat, accueilli au Théâtre de la Tête Noire.

La PeTiTe CompAgnie est née en 2009 du désir de développer en Région Centre – Val de Loire le travail artistique de Tiphaine Guitton. Depuis sa sortie du conservatoire de Tours, sa formation chez Pierre Debauche à Paris et au Rose Brudford College à Londres en 1995, elle joue et met en scène des spectacles pour diverses compagnies et dans différentes régions (Midi Pyrénées, PACA).

Après avoir codirigé La Troupe de M. Tchoum et Le Théâtre de l’Eden (13 Sénas), Tiphaine Guitton est revenue s’installer en région Centre – Val de Loire pour y développer un travail plus personnel. Elle s’attache aujourd’hui principalement à l’écriture et la mise en scène en direction du jeune public et des adolescents. Pour ces deux premières créations elle reçoit le soutien de l’Espace Malraux à Joué-les-tours; L’Oeuf y est créé en 2012, Pierre et le Loup en 2015. Le Petit Chaperon Rouge (texte Joël Pommerat) est repris en 2013, soutenu par Scèn’O Centre et présenté à Régions en scène 2013. La PeTiTe CompAgnie est soutenue par la région Centre - Val de Loire, et a reçu l’aide à la résidence de la DRAC pour sa dernière création.

La prochaine création en 2018, La Métamorphose, sera l’aboutissement d’un long processus d’écriture autour de l’oeuvre de Kafka, commencé il y a plusieurs années. Le spectacle sera co-produit en 2019 par Le Théâtre de la Tête Noire.

Collectif Mind the Gap

Les membres du collectif : Thomas Cabel, Coline Pilet, Anthony Lozano, Solenn Loüer, Coline Pilet, Julia de Reyke et Flora Pilet (danseuse-chorégraphe à Caen) en collaboratrice artistique.
Dernière création en résidence au Théâtre de la Tête Noire : Tonnerre dans un ciel sans nuage, création collective, spectacle tout public dès 15 ans. Participation au WET (Tours) 2016.
Le prochain spectacle Le Mariage de Gombrovitz sera créé au Théâtre de la Tête Noire en novembre 2017. Co-production et accueil en résidences (2016 et 2017). Il a reçu l’aide au projet de la DRAC et de la Région Centre-Val de Loire.

Jeune collectif implanté à Orléans, le collectif Mind the Gap est constitué de comédiens sortis du Conservatoire d’Art Dramatique d’Orléans, de L’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques Théâtrales de Lyon.

Mind the Gap travaille sur la frontière. Entre la réalité et la fiction. La scène et la salle. L’interprète et le personnage. « Ce qui nous intéresse c’est la friction ténue de cette dichotomie, de la questionner par le rapport que nous entretenons avec les spectateurs. » Mind the Gap entend défendre un théâtre qui interroge la société tant à travers des écritures classiques ou contemporaines qu’à travers des écritures scéniques collectives, où les arts de la scène se frottent et se mêlent.

Avancer ensemble constitue pour les membres du collectif le fondement d’une démarche par laquelle ils tiennent à un pouvoir de décision commun et à la rencontre de différents univers dans une même démarche artistique. Transmettre une vision du monde qui naît de toutes les choses qu’ils ont à dire, devenir pour chacun, penseur, acteur d’un même projet, tel est le leitmotiv qui unit ses membres dans la diversité des esthétiques.

Compagnie de l'Oeil Brun

Direction artistique : Karim Hammiche Leïla Anis, autrice associée
Dernière création : Face de lune / Moon / Little Moon, triptyque jeune public pour trois âges.

La Compagnie de l’Oeil Brun a été créée en octobre 2011 par Karim Hammiche, directeur artistique de la compagnie, metteur en scène-comédien, et Leïla Anis, artiste associée, comédienne-auteure.

Tous deux impliqués dans des écritures du réel, ils conçoivent l’Oeil Brun comme un outil de création de spectacles, textes et films documentaires, portant un regard aigu sur le vécu et l’imaginaire, l’ordinaire et l’extra-ordinaire, la grande Histoire et les histoires singulières du monde. L’écriture et la mise en scène se rejoignent dans la recherche d’une dramaturgie plurielle, à la confluence des arts dramatiques, vidéo, musique et littéraire. Le premier spectacle « Filiations, ou les enfants du silence » voit le jour à l’Atelier à Spectacle à Vernouillet et au Théâtre de Dreux en novembre 2013, puis au festival d’Avignon OFF 2014 au Théâtre Girasole. Il est sélectionné pour Région(s) en Scène(s) puis pour le festival du Chainon Manquant 2015.

La ville de Dreux a invité la compagnie de l’Oeil Brun en 2013-2014 pour une création artistique partagée : le spectacle « De quatorze à dix-huit » qui a reçu le label de la Mission du Centenaire de la Première Guerre Mondiale, interprété par de jeunes habitants de la région drouaise. De 2014 à 2016, le centre social St Gabriel à Marseille, en partenariat avec le Merlan-Scène Nationale, a invité la compagnie pour un projet artistique partagé avec un groupe d’habitants marseillais, autour du thème Filiation & Mémoire, qui aboutit à la création « Si je n’étais pas né(e) ».

En mars 2015, la compagnie créé le spectacle « Du Bruit sur la Langue » et en avril 2016 le diptyque jeune public « Face de lune/Moon », ces deux projets ont été aidé à la création par la Ville de Dreux, le Conseil Départemental d’Eure et Loir, la Région Centre-Val de loire et la DRAC Centre- Val de Loire. « Du Bruit sur la langue » a été repris en lecture au festival OFF d’Avignon 2015 (Espace 40 de la Manufacture) puis en représentation au festival OFF d’Avignon 2016 (Nouveau Ring). La compagnie est en convention triennale avec la ville de Dreux jusqu’en juin 2017. Elle est en convention triennale avec le Conseil Départemental depuis mai 2016.

Serres Chaudes

Metteuse en scène et responsable artistique : Coraline Cauchi
Dernière création, accueillie en résidence au Théâtre de la Tête Noire : Clean me up, textes de Amine Adjina, Solenn Denis, Lucie Depauw, Pauline Peyrade.

Serres Chaudes est une structure artistique fondée en 2006 à Orléans. Laboratoire de création pluridisciplinaire, Serres Chaudes emprunte ses gestes au théâtre, à la danse ou aux arts plastiques pour construire des projets où l’écriture contemporaine est au coeur du processus, afin de tenter de répondre à la question : qu’est-ce qu’écrire du théâtre aujourd’hui ?

Serre (n.f.) : Construction légère à parois translucides permettant de créer pour les plantes de meilleures conditions de végétation que les conditions naturelles.

Au sein de Serres Chaudes, Coraline Cauchi dirige plusieurs projets autour de la lecture à voix haute (lectures musicales, Cycle de Lectures de théâtre contemporain, LaboLivre - cercle de lecture, La Bibliothèque Chimérique).

Elle s’intéresse à la pédagogie et aux questions de transmission, et intervient auprès de plusieurs établissements scolaires et de troupes amateurs dans le cadre d’ateliers de pratique théâtrale. Son parcours s’équilibre entre interprétation et mise en scène. Un double mouvement qu’elle envisage de manière complémentaire afin de se questionner sur la notion de création. Son intérêt pour la dramaturgie, son souci du lien entre l’interprète et la forme théâtrale déployée, font de sa recherche un espace de friction où la singularité de chacun devient créatrice, où chaque proposition vient percuter, relancer et ainsi nourrir l’objet théâtral.