Eldorado dancing
De Métie Navajo • Mise en scène Cécile Arthus
réserver
Théâtre à partir de 13 ans - En ouverture du festival Text'Avril
Des personnages immergés dans un Etat devenu "d'urgence" où même le divertissement devient suspect et dangereux.
La pièce commence devant l’Eldorado, une boîte de nuit ringarde, perdue dans le périurbain, à quelques stations d’une inaccessible capitale. Sofiane, un jeune homme « de mauvais genre » se voit refuser l’entrée, avant d’être arrêté. Cette injustice banale, qu’il a participé à provoquer, ce fait divers donc, est filmé à destination d’une émission sur Internet. De l’entrée de la discothèque au plateau de la webtélé, en passant par la cellule de dégrisement, les caméras contrôlent tout. Commentées à l’infini par les suiveurs (followers), les images génèrent une spirale où la violence peut prendre place. La scène pourrait tourner à l’émeute. Elle devient pourtant le lieu de nouvelles relations qui explosent les limites que fixe l’écran.

Eldorado Dancing est le deuxième volet d’un diptyque sur la jeunesse et la violence du binôme Métie Navajo/Cécile Arthus après Taisez-vous où je tire librement inspiré du film La journée de la jupe.



Oblique compagnie | Mise en scène Cécile Arthus. Avec Bellamine Abdelmalek, Ghislain Decléty, Lucie Digout, (en cours). Chorégraphie Aurélie Gandit. Scénographie Estelle Gautier. Costumes Chantal Lallement. Lumière Maëlle Payonne. Musiques et sons Clément Bouvier. Production Oblique compagnie. Coproductions en cours. Photo © Gremlin.

lundi 1 avril 2019 > 20:30

durée : 1h30 - Tarif : A