Transe-Maître(s)
d'Elemawusi Agbedjidji
Théâtre à partir de 14 ans - Coup de cœur du comité de lecture / Prix du jury Text’Avril 2019
Fait étonnant, le "signal" a pratiquement disparu des manuels d’histoire.

Dans un réduit de pays où une idée de liberté s’est brisée, le jeune Dzitri nouveau au collège, suscite la curiosité. Dans cette école où il est interdit de parler leur langue natale, les élèves doivent parler pur sous peine de porter le signal, collier honteux et dégoûtant dont on ne peut se défaire qu’en dénonçant un.e autre camarade ayant à son tour enfreint la règle du langage. Celui ou celle qui l’arbore en fin de semaine est puni.e. Dzitri en hérite mais, pour éviter de le ramener à la maison et d’affronter l’ire de sa mère, il le jette dans les caniveaux.
Ce vendredi midi, il est convoqué par le maître, M. Ketoglo, devant toute la petite école rassemblée au milieu de la cour pour une drôle de séance de moquerie générale et de sanctions exemplaires.
Cette pièce à l’écriture créative, drôle et poétique aborde l’histoire coloniale de la France et explore l’étendue du pouvoir de la langue, tant pour dominer que pour se libérer.



COMPAGNIE SOLILOQUES. Mise en scène Elemawusi Agbedjidji. Avec Amandine Gay, Astrid Bayiha, Athaya Mokonzi, Baptiste Jamonneau, Elemawusi Agbedjidji et Marcel Mankita. Collaboration artistique Baptiste Jamonneau et Alassane Sidibé. Scénographie et costumes Camille Kuntz. Création lumière et régie générale Guillaume Tesson. Création sonore Anna Walkenhorst. Avec la participation artistique de Jeune Théâtre National et de l’ENSATT de Lyon.

Production Compagnie Soliloques. Coproductions Théâtre Ouvert-Centre national des dramaturgies contemporaines de Paris, Centre dramatique national de Normandie-Rouen et Festival Passages de Metz dans le cadre du projet européen Bérénice. Soutiens Théâtre Jacques Cœur - Commune de Lattes, La Chartreuse-Centre national des écritures du spectacle de Villeneuve-lès-Avignon, DRAC Auvergne Rhône-Alpes, CITF (Commission Internationale du Théâtre Francophone), Institut Français de Paris, Le Printemps des comédiens de Montpellier, SPEDIDAM et ADAMI. Ce texte est lauréat des Journées de Lyon des auteurs de théâtre, de l’aide à la création de textes dramatiques – ARTCENA, du prix Text’Avril, est finaliste du Grand Prix de la littérature dramatiques, fait partie de la sélection des comités de lecture du Théâtre de la Tête Noire, du Troisième Bureau de Grenoble et du Tarmac de Paris. Texte paru aux éditions Théâtrales.

Avec le soutien de l'Onda - Office national de diffusion artistique (accompagnée du logo de l'Onda).


jeudi 20 janvier 2022 > 19:30

durée : 1 H 30 - Tarif : A