Un texte, sinon rien ! N°2
Un texte, sinon rien ! à partir de 12 ans - En prélude du festival Text'Avril
LE GARDIEN DE MON FRERE

Coup de coeur jeunesse du comité de lecture

De Ronan Mancec | Mise en espace Adeline Arias
Publié aux éditions Théâtrales Jeunesse


Abel et son frère Jo passent la fin des vacances d’été à la campagne, chez leurs grands-parents. Ils retrouvent une bande de copains et copines qui ont grandi de douze mois. On ne fait pas grand-chose, sinon commenter le physique des personnes qui descendent à l’arrêt de bus, jouer à des jeux vidéo en pyjama toute la journée, et la nuit venue contempler les champs. Il y a l’odeur de la cigarette et celle, amère et poudrée, des trompettes des anges qui poussent près de la rivière.

Abel a treize ans, Jo bientôt dix-sept. Ils ne vivent plus ensemble depuis deux ans et l’entrée de Jo à l’internat. Cet été, Jo fait tout le temps la gueule. Il dessine des croix gammées dans ses cahiers. Abel a envie de sortir, et il se demande s’il n’est pas en train de tomber amoureux. D’un garçon. Il en parle à ses ami·e·s, mais pas à son frère. La complicité s’effrite. Alors qu’ils ont grandi ensemble, les deux frères se retrouvent face à face, étrangers, incapables peut-être de s’aimer. C’est l’histoire de Caïn et Abel.


Ronan Mancec

Ronan Mancec a publié aux éditions Théâtrales les pièces Je viens je suis venu (Journées de Lyon des auteurs de théâtre), Il y aura quelque chose à manger, Azote et fertilisants, Avec Hélène, Tout l’amour que vous méritez et des textes pour la jeunesse comme Le Gardien de mon frère ou Tithon et la fille du matin.
Cédric Gourmelon, Jean-Claude Gal, Laure Fonvieille, Bouèb entre autres les ont mises en scène, ainsi que de nombreux amateurs.

Ses pièces ont toutes été sélectionnées par des comités de lecture : Aneth, À mots découverts, France Culture, le Panta théâtre, le théâtre de l’Ephémère, les Lundis en coulisses, AficionAdos (Québec)… ; certaines ont été traduites (allemand, anglais).

Il a écrit à partir de collectes de témoignages, ce qui l’a amené à une réflexion sur les liens entre documentaire, fiction et in situ. Il est l’auteur de plusieurs spectacles pour l’espace public dont le prochain, Le Jardin, a obtenu la bourse Écrire pour la rue (DGCA/SACD).

Le Centre National du Théâtre lui décerne sa bourse d’encouragements en 2010, et l’aide à la création en 2013 et 2020. Il obtient une bourse du Centre National du Livre en 2017. Ronan Mancec a bénéficié du dispositif du compagnonnage d’auteur de la DRAC Bretagne ainsi que de plusieurs résidences d’écriture : Chartreuse-CNES, ADEC-Maison du théâtre amateur de Rennes, Amathea en Auvergne, le CEAD au Québec…

Il s’engage avec le théâtre du Pélican à Clermont-Ferrand sur le cycle « Nouvelles mythologies de la jeunesse » (2013-2017) et sur le cycle « Jeunesse et philosophie » (2017-2020).

Titulaire d’un master codirigé en études théâtrales et en anglais, Ronan Mancec est membre du comité anglophone de la Maison Antoine Vitez de 2014 à 2019. Sa traduction de 70* ans de fragments d’Hannah Khalil est lauréate de l’aide à la traduction de la Maison en 2017. Il a notamment traduit des pièces de Duncan Macmillan et d’Annie Baker, créées en France, en Belgique et en Suisse. Sur scène, il est chanteur dans l’ensemble Mze Shina – polyphonies de Géorgie.




Toutes les informations concernant votre accueil au Théâtre de la Tête Noire en lien avec la situation pandémique >>>


mercredi 7 avril 2021 > 19:00

durée : 1h15 - Tarif : B